Les MRE du Grand-Duché de Luxembourg saluent la décision de Trump

La communauté marocaine résidant au Grand-Duché de Luxembourg a salué, samedi, la décision des États-Unis de reconnaître officiellement la souveraineté pleine et entière du Royaume sur son Sahara et d’ouvrir un consulat dans la ville de Dakhla.

(MAP) - Lors d’une manifestation à la Place d’Armes au centre du Luxembourg, plusieurs dizaines de patriotes sont venus exprimer leur soutien aux acquis réalisés par la diplomatie marocaine sur la voie du parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume.

«Nous exprimons notre grande estime et notre profonde appréciation pour les efforts consentis par SM le Roi Mohammed VI, ayant conduit à cette annonce de la position américaine sans précédent sur la marocanité du Sahara, qui constitue un moment déterminant et positif dans le processus du conflit factice autour de notre intégrité territoriale», ont affirmé à l’unisson des participants à cette manifestation au micro de la MAP.

Les manifestants ont ainsi exprimé leur attachement indéfectible à l’intégrité territoriale du Royaume et à son unité nationale ainsi que leur disposition à défendre les intérêts suprêmes de la mère patrie dans tous les forums internationaux et auprès des instances compétentes.

Brandissant le drapeau national et des slogans à la gloire du Royaume et à l’unité du territoire de Tanger à Lagouira, les manifestants ont également exprimé «leur soutien ferme et inconditionnel à l’opération courageuse et déterminée menée dans le respect de la légalité internationale par nos vaillantes et valeureuses Forces Armées Royales» pour restaurer et préserver la sécurité et la libre circulation des personnes et des biens dans la zone tampon d’El Guerguarat.

Ils ont de même dénoncé fortement les transgressions répétées du cessez-le-feu par le polisario, saluant l’attachement du Maroc, sous l’impulsion du Souverain, au processus de règlement conduit par le secrétaire général des Nations Unies.

«Nous condamnons les provocations et les agitations désespérées et inacceptables des mercenaires du polisario, depuis le 21 octobre, dans une violation flagrante des accords conclus, ce qui constitue une menace réelle à la sécurité et la stabilité de la région», ont-ils affirmé.

Français